Tel.: 514-340-8110
 
Ou contacter:
Stavroula Giannopoulos
Tel.: 514-340-8222 poste 25252
stavroula.giannopoulos@
ladydavis.ca 
Roderick R. McInnes, C.M., M.D., Ph. D., FRSC
Directeur, Institut Lady Davis, Hôpital général juif
Titulaire de la chaire Alva en génétique humaine
Titulaire de la chaire de recherche du Canada en neurogénétique
Professeur en génétique et en biochimie, Université McGill
 
Roderick R. McInnes est le directeur de l’Institut Lady Davis de l’Hôpital général juif, titulaire de la chaire de recherche du Canada en neurogénétique et professeur de génétique et de biochimie à l’Université McGill où il a succédé à Charles Scriver en tant que titulaire de la chaire Alva en génétique humaine. Jusqu’à tout récemment, il était professeur à l’Université de Toronto et chercheur chevronné à l’Hôpital pour enfants malades de Toronto. Le Dr McInnes a obtenu son diplôme de premier cycle et de médecine à l’Université Dalhousie et son doctorat à l’Université McGill. Par le passé, il a été chef du programme de biologie développementale à l’Institut de recherche de l’Hôpital pour enfants malades, chercheur international à l’Institut de médecine Howard Hughes et, de 2000 à 2010, le premier directeur scientifique de l’Institut de génétique des IRSC. Il a apporté une importante contribution à la compréhension des fondements moléculaires du développement de la rétine et de l’œil et à l’identification des gènes et processus associés à la dégénérescence rétinienne héréditaire. Récemment, ses collaborateurs et lui ont identifié une importante protéine, la Neto1, essentielle à l’apprentissage et la mémoire, et ont découvert qu’il était possible de corriger un trouble d’apprentissage héréditaire chez les souris à l’aide d’un médicament, une découverte comportant des implications majeures pour les troubles d’apprentissage chez l’humain. Il est coauteur des 5e, 6e et 7e éditions de Genetics in Medicine de Thompson et Thompson, de même que du Guide à l’intention des nouveaux chercheurs principaux des IRSC. Le Dr McInnes a, entre autre, l’honneur d’être membre de la Société royale du Canada et de l’Académie canadienne des sciences de la santé et a été récipiendaire du doctorat honorifique en droit de l’Université Dalhousie, en 2007. Il a été nommé membre de l’OrDre de l’Ontario, en 2008, et membre de l’OrDre du Canada, en 2009. En 2010, le Dr McInnes a été président de l’American Society of Human Genetics.
 
Principales activités de recherche
 
Son laboratoire s’intéresse à deux questions principales. Premièrement, dans le domaine de la neurodégénérescence héréditaire, il cherche à mieux comprenDre les réactions qui surviennent dans les neurones mutants, du moment de leur naissance jusqu’à leur mort, des années ou des décennies plus tard. Après des décennies de fonctionnement normal, pourquoi les neurones meurent-ils soudainement? Pour réponDre à cette question, le Dr McInnes et ses collègues cherchent à identifier les mécanismes moléculaires qui contribuent à, ou protègent contre, la mort des photorécepteurs mutants, dans la dégénérescence héréditaire des photorécepteurs, à l’aide de modèles de souris de ces maladies. ComprenDre ces mécanismes permettra sans doute de suggérer des traitements qui permettront de ralentir ou d’éviter la mort des photorécepteurs. Deuxièmement, ils cherchent à mieux comprenDre le rôle des protéines « accessoires » dans la régulation des canaux ioniques dans les neurones, particulièrement au niveau des synapses. Ils s’intéressent particulièrement à deux protéines de ce type qu’ils ont découvertes : Neto1 et Neto2. Les protéines Neto sont multifonctionnelles, tel que démontré par leur perte des phénotypes fonctionnels faisant apparaître des anomalies dans le guidage axonal, des convulsions dans certains contextes génétiques, des troubles de mémoire et d’apprentissage et une régulation anormale de l’excitabilité neuronale. Jusqu’à ce jour, ils ont identifié au moins cinq canaux ioniques ou d’autres protéines dont l’activité peut être affectée par les Netos. Élucider le rôle des Netos dans le cerveau permet d’accroître notre compréhension d’un nombre étonnamment important de processus neuronaux fondamentaux.
 
Publications récentes 
 
Bramall, A. Wright, A., Jacobson, S. and Mclnnes, R. R. (2010). The genomic, biochemical and cellular responses of the retina in inherited photoreceptor degenerations and prospects for the treatment of these disorders. Annual Review of Neuroscience 33, 441-472.

Tang, C., Pelkey, K. A., Ng, D., Ivakine Z., McBain, C.J., Salter, M. and    McInnes , R.R. (2011) The CUB domain protein Neto1 is an auxiliary protein of native synaptic kainatereceptors . The Journal of Neuroscience, 31:10009 –10018.

Ivakine, E.A., Acton, B.A., Mahadevan, V., Ormond, J., Tang, C., Pressey, J. C., Ng, D., Delpire, E., Salter, M. W., Woodin, M.A. and McInnes, R. R. (2013). Neto2 is a KCC2 Auxiliary Protein Required for Neuronal Cl- Regulation in Mature Hippocampal Neurons Proc. Nat. Acad. Sci. (USA) 110, 3561-3566.

Bramall, A., Szego, M.J., Pacione, L.R., Chang, I., Diez, E., D’Orleans Juste, P., van Veen, Theo, Stewart, D. J., Yanagisawa, M., Hauswirth, W. W.,    McInnes, R. R. (2013). Endothelin 2-mediated protection of mutant photoreceptors in inherited photoreceptor degeneration. PLoS ONE 8, 2, e58023.

Le Dr Roderick McInnes est un chercheur de renommée internationale dans le domaine de la génétique de la vision.
Son groupe a découvert les gènes du développement oculaire (CHX10 et VSX1), ainsi que les gènes des photorécepteurs (CRX, ROM1 et PHR1). Tous ces gènes, excepté PHR1, ont été associés aux maladies oculaires héréditaires.
Son groupe a déterminé que la cinétique de la mort des photorécepteurs dans la dégénérescence rétinienne héréditaire était exponentielle, ce qui signifie que les cellules sont constamment à risque de mort et ne meurent pas des suites de dommages cumulatifs.
Avec Michael Salter, son groupe a récemment découvert la Neto1, une protéine importante pour l’apprentissage et la mémoire, et a déterminé qu’il était possible de corriger un trouble d’apprentissage héréditaire chez les souris à l’aide d’un médicament, une découverte comportant des implications majeures pour les troubles d’apprentissage chez l’humain.4
 
 
Publications du Dr McInnes indexées dans PubMed
 
Support research at the Lady Davis Institute - Jewish General Hospital